Les croyances limitantes

August 4, 2017

Les croyances limitantes sont les pensées que l'on considère comme vrai, alors qu'elles ne le sont pas.

Elles nous font renoncer à nos rêves, nos ambitions, à ce dont nous avons envie.

Plus on va les exprimer mentalement ou verbalement plus elles vont s'ancrer en nous et de façon profonde.

Elles se sont construites tout au long de notre enfance, de par notre éducation, nos vécus et ceux de nos proches.

Elles vont nous accompagner dans notre vie adulte. Et nous allons les retrouver sous forme de barrières dans certains cas. Dans des situations où nous ne nous sentons pas capable, où cela nous parait impossible, nous avons tous des exemples de moment où nous ressentons cela.

Je peux vous réciter ici une partie de ma vie.

Petite j'adorais aller à l'école et puis pour moi les choses se sont un peu compliqués en CE1 j'ai dû le redoubler et de là est née en moi un sentiment d'échec, je me suis sentie très nul en dessous des autres.

Et j'ai gardé ce poids toute ma scolarité. Je me disais que de toute façon je n'allais pas y arriver, comme j’avais déjà redoublé si petite, s'en est suivie une scolarité plutôt moyenne. Le terme étant bien choisi car j'avais toujours juste la moyenne, arrivée en 3ème, je me suis vue refuser la filière classique et l'on ma gentiment redirigé vers la filière professionnelle, et pour une fille je ne suis pas allée chercher très loin, la coiffure, sans grande conviction, mais comme personne ne m'a donné mes chances à ce moment-là, s'en étais ainsi, je serais donc coiffeuse.

J'ai pratiqué pendant plus de 15 ans ce métier. J'ai eu la chance de travailler dans un très beau salon sur Genève. Malgré cela je ne me sentais pas à ma place, mais reprendre les études c'était quelque chose d'impossible, vue que pour moi je n'avais pas les capacités, l'intelligence pour.

Et puis un jour, la vie a fait que je me suis retrouvée face à la possibilité d'accepter un licenciement en effet la responsable des ressources humaines voyait bien mon mal être au travail.

Et j'ai pris ça comme une chance et je me suis dit lance toi, c'est le moment ou jamais.

J'ai attaquée ma formation de sophrologie, alors au début pour faire bonne figure j'acquiesçais à tout ce qui était dit quand un mots technique était employé et que je voyais avec stupeur que les autres comprenaient et pas moi, je notais le mots en question sur le haut de ma feuille et faisait les recherches le soir, puis petit à petit je me suis accepté tel quel et je demandais directement quand je ne comprenais pas un mots, dès le début je me suis passionnée pour ce métier et j'ai réussie à rendre un mémoire de fin d'étude et obtenir mon diplôme de sophrologue, je continue encore aujourd'hui à me former pour enrichir mes connaissances et pouvoir aider au mieux les personnes qui viennent me trouver.

Tout au long de ma formation nous avons travaillés sur la construction de la personne et j'ai compris que ce n'était pas moi, qui m'avais fait échouer, mais bien ces croyances limitantes qui c'étaient ancrées en moi et que je m'étais moi-même crée.

Il est possible de changer la perception de notre cerveau en utilisant des formules positives

Au lieu de se dire :

-"Je ne peux pas... c'est possible"

Se dire :

" je suis capable, j'ai les ressources en moi pour …"

Cela va permettre de nous faire évoluer différemment dans la vie.

Bien sûr certaine fois tout n'est pas si simple pour venir rompre ces croyances limitantes car elles sont trop ancrées en nous, nous les avons trop entendus, nous les prenons trop comme réel.

C'est là que la sophro-analyse va être très utile tout comme les mouvements oculaires (EMDR, IMO).

Nous allons avec ces techniques pouvoir venir travailler plus en profondeur. Aller chercher la base de ces croyances, où elles ont pris naissance et comment nous nous sommes construits autour d'elles, une fois que ces croyances sont conscientisées, mis en lumière, dans un premier temps cela va être libérateur, tout s'éclaire nous comprenons pourquoi nous agissons de tel ou tel façon, puis nous allons changer de regard sur ces croyances, petit à petit s'en détacher.

Je voulais partager avec vous la métaphore de l'élastique.

Imaginer que dans votre dos il y'a un élastique relié à votre passé, quand le passé est trop lourd il va tirer sur notre élastique ce qui va nous empêcher d'évoluer dans notre vie d'adulte, il va donc s'agir de couper cet élastique à sa base, pour se sentir libre d'avance.

Ou encore la métaphore de la pelote de laine.

Imaginer une pelote de laine à l'intérieur de vous où se sont entre mêlé plusieurs croyances limitantes créant ainsi un nœud. Il va s'agir en sophro-analyse de venir démêler ce nœud et ainsi s'en libérer.

Au plaisir de vous rencontrer

Solenne

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles

September 16, 2017

September 6, 2017

August 31, 2017

July 29, 2017

March 2, 2017

Please reload

TAGS

Solenne Kemache 

solphrologue diplômée 

Sophro-analyse / Sophro-thérapie  

Rattachée à la Fédération Française de sophrologie 

Formé aux bases du Brain Gym 

Tel : 06.47.12.83.25

Mail : solenne.sophrologie@gmail.com

  • Harmonie&co

© 2017 Solenne Kemache . Wix.com